2 juin 2007 

                        

                                

L'histoire de Geronimo portée à l'écran (d'Es'mma) par Gérald fait du bruit dans les chaumières et jusque dans les bienheureux terrains de chasse du grand chef apache Geronimo.

 

 

 

 

  4 juin 2007 

                       

                    

Georges Lévy, Gabriel Gomis et Jo Cabrera (qui sait de quoi il parle en tant que résident monégasque) nous ont parlé d'un Grand Prix automobile disputé sur la route moutonnière de nos jeunes années. Leur témoignage est corroboré par l'image en Esmma-Jibé, avec le concours de spectateurs involontaires

 

 

 

  5 juin 2007 

                       

                              

Nous sommes en mesure d'annoncer que, grâce au concours de chiens d'avalanche, notre bien-aimé GDLLDB a pu être dégagé à temps du glissement de courrier qui a suivi l'ouverture de la boîte aux lettres d'Es'mma. Nos meilleurs vœux de rétablissement.

 

 

 

  12 juin 2007 

                         

                           

12 juin 2007 - Êtes-vous « Star » ou « Monaco » ? On a vu que le cinéma de la rue Joinville a porté les deux noms. Se souvenir de l'un plutôt que de l'autre, c'est révéler son âge ; ou préférer les westerns aux amours princières, et vice-versa. 12 juin 2007 -

 

 

 

  12 juin 2007 

                   

                           

12 juin 2007 - Une bonne histoire de Jean-Jean, ça ne se refuse pas. Vous reprendrez bien un chouïa de son récit du jour, avec un zeste d'illustration, à la santé de son malicieux instituteur de l'école Aumerat...

 

 

 

  22 juin 2007 

                     

                       

Le dernier combat de Spartacus fait rage sur le Livre d'Or. Ou « Trois vers en quête d'auteur ». Christiane dit « Qui ? ». Paule dit « Hugo ». Jacques dit « Saurin » (pas William, l'autre).

Et le principal intéressé, que dit-il ?

 

 

 

  26 juin 2007 

           

                              

Avec l'été, les toits ouvrants des cinés algérois reviennent sur le L.O. Rex et Majestic en furent les pionniers, mais qui se souvient du système de climatisation avant la lettre du « Montpensier» de l'époque héroïque ? Mon camarade de la rue Duc-des-Cars Roger Mialhe vient de me rappeler les blocs de glace qu'un préposé installait et renouvelait devant des ventilateurs situés sous l'écran. Avec la perspective de passer la serpillière à la fin du film sur le plancher et... les spectateurs des premiers rangs. Car la glace ventilée, soumise à un effet de serre plus redoutable que celui qui menace aujourd'hui les banquises de la planète, avait l'inconvénient de produire plus d'eau que de fraîcheur...

 

 

    30 juillet 2007  

              

                           

Entre la Karmoucette, la « pseudo-guerre » et la Clinique du pied, le Livre d'or nous fait tourner la tête. Pour la rue de Tanger, ami Zoui, on se souvient plus volontiers de la rôtisserie Bitouche, dont vous pourrez peut-être nous donner des nouvelles... Ah, Bitouche ! Ses grillades, sa fumée, son joyeux rosé

Mais chaque chose en son temps,en attendant un écran Tanger. Pour le moment, le pied, c'est la fameuse clinique ...

 

 

 

   11 août 2007 

                        

                                 

Honneur au « Ouallioune » de Clauzel qui abandonnait à sa maman les 3/5e de ses gains de «coursier» de 14 ans. Cela dit, être coursier au Caroubier avait dû faire des envieux ! Le Caroubier, quand on n'était pas turfiste, on n'y allait qu'une fois l'an, pour la «Nuit Bleue» des journalistes, toute piaffante, illuminée et pétaradante de charges de spahis, de feux d'artifices et de fantasias... Tandis que Ouallioune, lui, y était chez lui toute l'année, parmi les pur-sangs, les casaques et les sulkys.

                  

              

                

                     

  15 août 2007  

 

                      

                                          

En fidèle cinéphile, Gérald ne pouvait manquer le dernier film de Chabrol.

«La fille coupée en deux» lui a donné des idées de partage, comme il l'a dit dans son dernier message. Mais comme il a la scie généreuse, il a fait un morceau de plus.

           

                

                 

                  

  16 août 2007 

                         

                               

Purée, le 15 Août de Jean-Jean à Fort-de-l'Eau, tu meurs ! Tellement qu'i a resté axe de toute cette tchatche, le robot coupeur il a oublié de couper !

Alors si ça vaut pas un dessin, mieux c'est qu'Esmma-Jibé i se prend la rétraître !

 

 

 

  25 août 2007 

                                

                          

Les chips nature dites « frites de plage » dont Annie et Gérald viennent de nous ramener aux lèvres le sel et la saveur préféraient (et nous aussi) le cornet de papier au sac cellophane et la « mandoline » à huile de coude au robot culinaire. Honneur à ceux qui se servent toujours de ce tranchoir rustique (antantion les doigts) pour débiter la pomme de terre en rondelles transparentes !

 

 

 

   5 septembre 2007 

                           

   

                                      

5 septembre 2007 - Oui, on jouait au rugby à Alger, comme dans toute l'Afrique du Nord. Avec un certain mérite, puisque la surface des stades, chauve du moindre gazon, était une vraie râpe à épiderme pour les plaqués et les plaqueurs.

En attendant quelques récits d'esmmaiens sur cette époque héroïque, il faut savoir qu'il existait un championnat d'Alger de rugby à XV dès 1936. En effet, l'album du RUA révèle que c'est à cette date que le légendaire André Médan, international universitaire, fut appelé à «dynamiser» la section rugby. Avec un certain succès, puisque le XV du RUA se tailla un palmarès enviable après la guerre (notamment : champion d'Algérie en 51 et finaliste de la coupe de France universitaire en 51 et 52).

 

 

 

  ???????????????? 2007 

                                               

                         

?????????????????????????????

 

 

 

 

  ???????????????? 2007 

                               

                             

??????????????????????????

 

 

 

  14 septembre 2007 

                                

«Bromégé» par le message de Gil, Jibé s'est précipité sur l'appât. C'est rien que des histoires d'attrapés, tout ça : les CRS par le broumitche, Gil et son père par les CRS, et ainsi de suite, sans compter les poissons, les pôves...

 

 

 

 

  ????????????? 2007 

                            

                                     

??????????????????????

 

 

 

 

  23 octobre 2007 

                  

                                   

Il y en a qui disent que la girelle c'est une fille facile, d'autres que c'est un poisson difficile. Tout le monde il a tort, tout le monde il a raison.

Et les femmes-poissons, alors ?

 

 

 

  25 octobre 2007 

                                      

                          

Ah ! la croisière transchélifienne des langoustes du commandant Simon-Laborde, ça aurait mérité un peintre de la Marine !

À défaut, voici toujours un EsmmaJibé, à l'escale d'Assaoirou...

 

 

 

   6 novembre 2007 

                       

                     

6 novembre 2007 - Connaissez-vous la coupe « fer à cheval », recommandée pour les serrements de mains et autres marques de sympathie à la famille des défunts, lors des funérailles d'antan ? Pur en savoir plus, lire ou relire le message de Jean-Jean (05/11…)

 

 

 

  14 novembre 2007 

                 

                                 

La chasse aux indices fait rage sur le Livre d'or pour l'identification des convives de l'Hôtel des Falaises. Ce déchaînement investigatoire ne pouvait manquer de faire dresser l'oreille du correspondant le plus qualifié que nous ayons outre-Manche.

 

 

 

  18 novembre 2007 

                          

                               

On recherche toujours le dernier des Pieds-noirs (dernier né avant le 3 juillet 1962, 0 h). Mais Marie de Beo vient de trouver le premier (message du 17/11/07).

 

 

 

  23 novembre 2007 

                              

                                     Image provisoire

L'A.O.C. Pied-noir fait débat, comme il fallait s'y attendre. La règle, c'est la naissance ou le séjour prolongé, dans les limites de la présence française en Algérie, plus largement en AFN. Mais il y a des exceptions qui confirment la règle...

 

 

 

  26 novembre 2007 

                 

                                   

En appendice au message de Jacques Abbonato (25/11) sur les remorqueurs «Furet».

Alger-Ténès par la route (environ 200 km, dont une belle brochette de virages), c'était déjà long... Alors, par la mer, en remorquage de ponton-grue, vous voyez le topo : un cheminement de bigorneau ! Peut-être, mais il y avait des compensations. Avec un
remonte-palangrotte d'assaoir combien de milliers de CV, qué des bouillabaisses qu'i z'ont dû taper en route !

 

  29 novembre 2007 

                               

                             

29 novembre 2007 - Après l'énigme (non résolue) de la photo de Surcouf, voici qu'un nouveau mystère perturbe la planète Esmma. Qu'est-ce que c'est que ces liens qui disparaissent et reparaissent dans la colonne de droite ? Un coup de jalousie d'une colonne moins bien placée (la 5e, peut-être) ?

Même les Kémias ne sont pas épargnées. Daniel Kannengiesser a cru qu'elles échappaient au phénomène, mais, à bien regarder, on voit que le titre blanchit sur le fond de surlignage. Ça, c'est le comble ! D'un côté, on nous conteste le droit d'avoir des disparus (voir la polémique de Perpignan), et de l'autre, on nous efface du sommaire !

 

 

  3 décembre 2007 

                      

                                  

Suite au message de JR Pivon-Sala, le SAMCA (Syndicat des Anciens Marchands de Cacahuètes Ambulants) nous a aimablement adressé une carte postale de collection qui, on l'espère, répondra au vœu de notre camarade.

 

 

 

  3 décembre 2007 

                           

                                   

Jibé ne travaille pas que pour des cacahuètes. Et l'amitié, b...... ?

JeanJean l'a mise à l'affiche, tout le mode en rajoute sa petite louche. Les BAL s'affolent. C'est ça, Esmma. Alors oilà.

Même qu'on en a fait un écran espécial...

 

  6 décembre 2007 

                              

 

Gérald est pardonnable de nommer bourricot l'animal plus connu sous le nom de mulet, puisque celui-ci est le fils d'un âne... et d'une jument. L'inverse (cheval-ânesse) n'est pas possible et si l'un de vos petits-enfants vous demande pourquoi, dites-lui, en évitant de faire un dessin, que, dans ce cas précis, «qui peut le plus ne peut pas le moins».

Pour en finir avec les grivoiseries équines et faire plaisir à Sébastien 43, on reviendra à la Légion étrangère, qui fut la première à créer et à déployer en opération des unités montées utilisant des mulets. Dans son excellent « El Moungar », qui relate les combats du Sud oranais, Jacques Gandini nous apprend que c'est le colonel Négrier qui créa en 1881 la première section montée sur le trinôme un mulet/deux hommes qui autorisait des déplacements de 60 km par jour en terrain difficile, grâce à la permutation, toutes les heures, de l'homme monté et de l'homme à pied. Le 2e Régiment étranger d'infanterie (dont l'insigne porte un fer à mulet) développa ainsi le concept des compagnies montées, qui devait être généralisé dans l'Armée d'Afrique et resta en vigueur jusqu'en 1949. Tous les mulets vous diront qu'ils n'en ont pas moins continué à marcher en mission de bât, c'est-à-dire pour le transport de mortiers, de mitrailleuses, de munitions et de bardas aussi divers que les guitounes roulées, les ustensiles de cuisine ou la cantine du colonel.

Fermez le ban et direction EsmaJibé !

 

  7 décembre 2007 

                                      

                             

Les pointers en bavaient ; les cailles l'imitaient, tout en critiquant ses « jambes maigres »... Eh oui, c'était BB, dans toute sa splendeur. L'avez vous vue sur son âne dans «Les Bijoutiers du clair de lune», en costume de Lady Godiva, à l'époque où ni elle ni nous (sauf, peut-être, D. Kannengiesser) ne soupçonnions que sa monture pouvait être un bardot ?

PS : Je ne garantis pas un Jibé quotidien, mais, aujourd'hui, comment résister aux dernières « âneries » ?

 

 

 

  11 décembre 2007 

                     

                                  

Tout le monde y va de ses petites et grandes phobies de table. Et DanièLe de frémir au souvenir de l'œil du bouzoulouf la regardant comme celui de Caïn au fond de la tombe de ses morts.

On ne pouvait pas faire moins que de demander son avis principal intéressé...

 

 

 

  16 décembre 2007 

 

                                     

Réponse aux mutilés du Livre d'Or.

Un robot, c'est un robot. Programmé pour couper à partir du 2001e signe (un signe est un caractère ou un espace), il coupe sans plus d'état d'âme qu'un massicot. De temps en temps, le GDLLDB fait comme le projectionniste de « Cinéma Paradiso » : il ramasse les chutes et il recolle bout à bout. Dans l'univers informatique, c'est possible, quand on a le temps.

Dans la vie, c'est une autre histoire. On ne peut pas tout recoller de ce que coupe un robot un peu borné...

 

 

 

  18 décembre 2007 

                                  

                       

D'accord, Esmma, c'est d'abord la chronique de mémoire d'Ager-Centre. Mais, sauf votre respect, faudrait pas croire le site plus centripète qu'il est. Pour preuve, les escapades aux Deux-Moulins, à Fort-de-l'Eau, Surcouf, et céféra... C'est pas la place qui manque sur la carte. Alors, en élargissant à l'échelle du Grand Maghreb, Jibé se donne une bonne raison d'évoquer notre hôte récent, le maître de la Libye.

Là, ce n'est plus de la mémoire, mais de l'actualité. Que voulez-vous, Jibé est aussi fou de Kadhafi que Salvador Dali l'était du chocolat Lanvin. Fou de sa coiffure « tête de loup », de sa tente de Bédouin, de ses amazones, de ses jouets Dassault... Comment faire sans, depuis qu'Iznogoud a regagné son palais d'Orient

Ému, le GDLLDB, après avoir pris conseil du garde-champêtre et du robot coupeur, a autorisé une petit dessin d'adieu.

  23 décembre 2007 

                          

                             Image provisoire

L'article "admonestatoire" de l'Echo d'Alger rapporté par Gérard Séguy (20/12) en dit moins long que ce que lui et moi savons des démêlés des salaouètches de tous les quartiers d'Alger avec les riverains de leurs parties de balle ou de ballon (voir Les Jardins du Forum et Basket en Estonie), les concierges, et parfois, les agents des commissariats concernés. Pour notre part, il s'agissait du "complexe sportif" (c'est-à-dire la rue et les trottoirs) du pôle Duc-des-Cars-Estonie et des croquemitaines du Xe arrondissement.

Mais beaucoup des anciens des Tournants Rovigo, de la rue Edmond-Adam, du Champ-de-Manœuvre et autres lieux se reconnaîtront aussi dans l'illustration a posteriori de l'article de L'Echo d'Alger.

 

  26 décembre 2007 

                                      

                              

Notre romaine Jacqueline s'est aimablement inquiétée, dès avant le premier Réveillon, du "dévergondage" de certains messages ...

Mais que faisait donc le garde du Livre d'Or ?